Do in Hiver 5/8

« Bien vivre l’hiver »

1/ Une information : Le méridien de la Vessie

C’est le méridien le plus long du corps humain. Il démarre au coin interne de l’œil, remonte sur le crâne et descend le long de la colonne vertébrale de chaque côté. Puis, il descend à l’arrière de chaque jambe pour terminer son trajet à l’angle de l’ongle de chaque petit orteil. De par sa longueur, on comprend pourquoi il peut agir sur de nombreux domaines. Son énergie rend visite à quasiment toutes les parties du corps. Et de nombreux points dans son trajet dorsal sont des points d’appel des 11 autres organes/viscères des méridiens principaux.

La vessie est donc très en lien avec la notion de territoire !

Trajet du méridien Vessie

Outre cet aspect peu connu, la vessie est bien entendu en lien avec le principe de l’eau tout comme le Rein qui est son organe couplé et dont la prédominance énergétique est en hiver. Ce méridien est lié à tout le système urinaire ainsi qu’à l’hypophyse et au système nerveux autonome qui collabore à la sécrétion des reins. Elle rejette l’urine qui est le produit final de la purification des liquides du corps.

Ce méridien est lié à tout le système urinaire ainsi qu’à l’hypophyse et au système nerveux autonome qui collabore à la sécrétion des reins. Elle rejette l’urine qui est le produit final de la purification des liquides du corps.

Nous avons déjà vu que l’eau et les liquides sont en lien avec les mémoires. C’est donc aussi grâce à la vessie, en collaboration avec le Rein que nous pourrons gérer et évacuer les vieilles mémoires, c’est-à-dire les vieux schémas profonds que nous pouvons parfois changer en nous.

Sur un plan psychologique, le méridien de la vessie est associé à la sévérité, la fécondité, la rigueur, la décision et le sens de l’écoute…

Sa marée énergétique se situe dans la journée entre 15h et 17h.

2/ Une intention : « Bien vivre l’hiver »

Le solstice d’hiver est passé depuis quelques jours (une vingtaine environ) et nous pouvons commencer à ressentir une énergie nouvelle. Une énergie ténue qui commence à se réveiller et à émerger, tout comme les jours qui reprennent peu à peu des minutes pour s’allonger progressivement et diminuer le temps de nuit et de veille. 

L’intention de bien vivre l’hiver, serait aujourd’hui de doser cette envie, ce besoin de réveil, tout en conservant encore un peu l’état d’esprit de l’hiver. Ne pas sortir immédiatement de son cocon. Comme le jour qui progresse minute par minute, apprenez à vous réveiller pas à pas. en douceur, sans précipitation. 

Ecoutez encore ce besoin de sommeil, de repos qui sera probablement présent jusqu’à l’arrivée du printemps énergétique début février. Avançons avec prudence et sagesse mais toujours en confiance grâce à l’écoute de soi.

3/ Auto-massage : Do in par pressions et étirements + Points 8 et 4 du méridien du Foie (à réaliser du 21 décembre au 14 janvier)

Points 8 et 4 Foie du 21 décembre au 14 janvier.

  • point 8 du méridien du Foie : “Source de l’articulation” met l’énergie en circulation et draine la chaleur et l’humidité, qui s’accumulent sur les genoux.
  • Et nous poursuivons le point 4 Foie : “ Sceau central” qui régule l’énergie dans le système du Foie.

4/ Pratique complémentaire : étirement Qi qong Vessie

Cet étirement aura des effets positifs et préventifs sur les lombalgies, les dorsalgies, cervicalgies, les céphalées, les sciatiques. 

Il pourra également avoir une action thérapeutique sur les cystites, les torticolis, l’hypertension, l’agressivité et les bouffées de chaleur…

5/ Les petits plus.

Alimentation :  

Attention à l’excès de boisson !!!

Un excès de boisson qui sollicite notamment l’énergie du Rein dans le processus de filtrage et d’élimination, fatigue le rein et la vessie. Si l’énergie de vos reins est faible (ce qui peut se traduire par des poches sous les yeux le matin), éviter de prendre une boisson le soir avant de vous coucher, même si il s’agit d’une tisane. Vous pourrez ainsi voir une différence dès le lendemain !!!

Phytothérapie : Le cranberry en prévention contre les cystites et infections urinaires.

Ginkgo Biloba

Normalement, l’urine est stérile. La cystite, infection urinaire basse, se limite à la vessie et est due à la bactérie Escherichia coli. 

La cystite est caractérisée par une brûlure mictionnelle et une envie d’aller aux toilettes toutes les 5 min.

Attention, il n’y a jamais de fièvre. l’apparition de celle-ci indiquerait une pyélonéphrite, infection urinaire haute qui nécessite la prise d’antibiotiques pour éviter la septicémie ou l’insuffisance rénale.

Il faut donc boire suffisamment mais sans excès, uriner après chaque rapport sexuel et veiller à ne pas faire de toilette intime en excès pour ne pas tuer les bactéries commensales qui laisseraient la place à la prolifération des bactéries pathogènes. Privilégiez également les sous-vêtements en coton ou matière naturelle.

Idée reçue de cette rubrique : En phytothérapie, le cranberry peut être utilisé mais uniquement en préventif car il n’aura aucun effet curatif sur les cystites !!! En effet, le cranberry empêche les bactéries d’ Escherichia coli d’adhérer à la paroi et doit être pris durant 3 à 6 mois pour créer cet environnement non accueillant à cette bactérie.

Il permet essentiellement un nettoyage des voies urinaires.

Pour le traitement, vous pourrez en revanche utiliser la bruyère en décoction.

Cette plante a un effet diurétique, un puissant effet désinfectant. Elle est dépurative et désintoxiquante. Consommez si possible 50cl de cette tisane dans la journée pour nettoyer le système urinaire et poursuivez la cure durant une semaine, même si les signes douloureux ont disparu et que l’urine à retrouvé sa couleur claire .Cette décoction a également une action sédative sur les douleurs.. 

Vous avez aimé cet atelier et êtes intéressés pour gérer votre santé de manière naturelle ?

Abonnez-vous et recevez les infos et offres d’Izumi-shiatsu !